Les noms des Paradis et leur signification.

Publié le par MEHDI BOUCHENAFA

Le Paradis :
C’est le nom désignant d’une façon générale la demeure éternelle réservée aux Croyants, exprimant ce qu’il renferme de béatitude, de délectation, d’exaltation, d’allégresse, de félicité, de ravissement, d’euphorie, de volupté, d’extase, de satisfaction, d’émerveillement, d’enchantement, de délices, de joie, d’allégresse et de réjouissance.

 
  
Es Salam :

  Allah (Ta’ala) l’a surnommé « Dar Es Salam » : la maison de la Paix. Dieu (Ta’ala) dit : « A eux la maison de la Paix auprès de leur Seigneur. Ils ont la demeure de la Paix auprès de leur Seigneur et Il est leur Patron Protecteur pour ce qu’ils faisaient » (S.6, V. 127)

  Dieu appelle à la maison de la Paix et guide celui qu’Il veut dans le droit chemin. 

 

   « Dieu appelle à la demeure de la Paix et guide qui Il veut vers le droit chemin » (S. 10, V.25)

    C’est le nom qui revient de droit au Paradis, à cause de la Paix qui règne. Un des noms de Dieu est ‘Salam’ : la Paix. Ainsi , il a rasséréné ses habitants. 

 

  Dieu (Ta’ala) dit : « Salut à vous pour ce que vous avez enduré ! Quelle belle destinée que la demeure (du Paradis) ! » (S.13, V.24)

 Dieu (Ta’ala), Lui-même les salue, d’au dessus. Dieu (Ta’ala) dit : « Paix et salut ! » Paroles d’un Seigneur infiniment Miséricordieux. (S.36, V.58)

 Leur parole sera : « Paix », il n’y a ni mensonges, ni turpitudes, ni commérages.

Et Il ajoute : «  Ils n’y entendent aucun verbiage si ce n’est Paix ! » « Ils reçoivent leur part de bien au lever du jour et à son coucher. » (S.19, V.62)

 

La demeure éternelle :

Parce que ses résidents ne vieilliront jamais, ni ne se lasseront ni ne la quitteront point.

 Dieu (Ta’ala) dit : «  Quant à ceux qui auront mérité la béatitude, ceux-là seront au Paradis. Ils y seront immortels tant que dureront les cieux et la terre sauf ce qu’aura voulu ton Seigneur. C’est là un don qui ne tarit jamais » (S.11, V.108)

« L’image du Paradis promis aux gens pieux est une jardin sous lequel coulent des rivières. Sa production est continue ainsi que son ombre. Telle est la destinée de ceux qui ont craint pieusement Dieu et celle des Mécréants est le Feu. » (S.13, V.35)

 «  Nulle fatigue ne les y touche et nul ne les en fera sortir. » (S.15, V.48)

 Il (un Ange du Paradis) dit : « Voyez-vous là-bas ? » (S.37, V.34)

 

La demeure durable :

Dieu (Ta’ala) dit : « Et ils dirent : La louange est à Dieu qui a éloigné de nous le chagrin. Notre Seigneur est infiniment Absoluteur et Reconnaissant. » (S.35, V.34)

Mouqatil a dit : « Il nous a logés dans la demeure durable, où la mort n’aura aucun effet sur nous et où nous demeurerons sans être transférés. »

 

le Paradis du Ma’ewa (Refuge) :

 Dieu (Ta’ala) dit : « C’est près de lui que se trouve le Paradis- Refuge. » (S.53, V.15).

 « C’est alors le Paradis qui est le refuge. » (S.79 ; V. 41).

Aâta a rapporté d’Ibn Abbas : « C’est le Paradis où résideront l’Ange Jibril ainsi que d’autres. »

 
 

L’Eden : C’est un ensemble de Paradis appelé Eden.

 Dieu (Ta’ala) dit : «  Dieu a promis aux Croyants et aux Croyantes des jardins sous lesquels coulent des rivières et où ils s’éterniseront, ainsi que des demeures agréables dans les jardins de l’Eden. Mais une satisfaction entière de la part de Dieu est bien plus grande encore, c’est le grand succès. » (S.9, V.72)

« Les jardins de l’Eden que le Très Miséricordieux a promis à ceux qui L’ont humblement adoré bien qu’appartenant à l’inconnu. On vient immanquablement à tout ce qu’Il a promis. » (S.19, V.61)

 « Les Jardins de l’Eden où ils entrent. On les y pare de bracelets d’or et de perles et leurs vêtements sont de soir ». (S.35, V.33)

Ses habitants y logeront éternellement.

 
La demeure de la vie :
 Dieu (Ta’ala) dit : « Cette vie ici-bas n’est qu’amusement et jeu et c’est assurément la demeure ultime qui est la vrai vie, si du moins ils savaient. » (S.29, V.64) 

 C’est la demeure où la mort n’existe pas.

 

 El Fardaous :

 Dieu (Ta’ala) dit : « Qui héritent du Fardaous où ils seront pour l’éternité. » (S.23, V.11)

« Ceux qui auront cru et accompli les bonnes œuvres, ce sont les jardins du Fardaous qui seront leur demeure éternelle. » (S.18, V.107) 

 
 

  C’est la plus haute et la meilleure partie des Paradis. Il y a énormément d’arbres fruitiers.

 

Le Paradis des délices :

Dieu (Ta’ala) dit : « Ceux qui auront cru et fait les bonnes œuvres auront les jardins des délices. » (S.31, V.8)

 C’est un ensemble de Paradis, avec des réserves d’abondance avec lesquelles les habitants se délecteront de nourriture, de boisson, de vêtement, de parfum exquis, de sites extraordinaires, de grandes demeures et d’autre félicités.

 

La place sûre :

Dieu (Ta’ala) dit : « Les gens pieux sont dans une demeure pleine de sécurité. Dans des jardins et des sources. Ils portent des vêtements de soie fine et de brocart et ils se font face. Oui et Nous leur donnâmes pour épouses des Houris aux beaux yeux. Ils y demandent en toute sécurité toutes sorte de fruits. » (S.44, V.51-55)

 C’est la place de sécurité et de quiétude excluant tous les maux et tout ce qui est illicite. C’est la place de l’impressable, de l’immuable dont les fruits ne diminuent jamais. Dieu les a sécurisés de tout ce qu’ils craignent. Il leur garantira le séjour éternel.

 

La place véridique :

 Dieu (Ta’ala) dit : « Dans une ambiance toute de vérité chez un grand Roi très capable. » (S.54, V.55)

C’est une excellente place de vérité, où l’immortalité est de rigueur.

 Salam Aleykoum J. 

Publié dans Islam

Commenter cet article